Réfléchir et Agir : “Plus jamais ça”

Mise à jour le 30/04/2020

Le monde d’après pourrait furieusement ressembler au monde d’avant. Pour les partisans du « business as usual », la crise n’a rien à voir avec leur système économique : il n’y a donc aucune raisons de le transformer. Comment faire entendre une autre lecture ?

Mise à jour le 28/04/2020

*Covid-19 : quelques enjeux d’une crise systémique

Le monde vit aujourd’hui au rythme imposé par le Covid619. Ce virus inconnu, décelé à partir de novembre 2019 dans la ville de Wuhan, en Chine, s’est propagé à la plupart des pays du monde en quelques semaines, déclenchant une pandémie aux incidences uniques. Par bien des aspects, le Covid-19 constitue un crash-test du capitalisme : il met en lumière les ressorts de son organisation, en dévoile les faiblesses, en particulier dans sa capacité à résoudre les problèmes soulevés par la mise en sûreté de l’ensemble de la population, révèle de manière exacerbée un régime général des inégalités, et donne à voir un certain nombre de contradictions qu’il nous faut discuter pour pouvoir répondre à la crise du point de vue de notre camp social.

Face à cette crise nouvelle, les antagonismes sociaux sont patents, malgré la volonté de Macron de les masquer en prônant l’union sacrée.

La situation que nous vivons concentre des questions générales (crise écologique, fonctionnement du capitalisme) avec de l’intime, des préoccupations à l’échelle du monde avec l’organisation concrète de nos vies et de notre travail. Pour définir une stratégie syndicale dans la période, il nous faut donc aborder ces différentes dimensions …

Lire la suite :

Mise à jour le 25/04/2020

*Johann Chapoutot : « Merkel parle à des adultes, Macron à des enfants. »

L’historien Johann Chapoutot éclaire, à la lumière de l’exemple allemand, les failles de la gestion française de la pandémie. Alors qu’Angela Merkel s’adresse à la raison des citoyens, « en France, on nous ment »Lire la suite ci-dessous :

Mise à jour le 22/04/2020

* le COVID-19 : La Stratégie du Choc, pour changer une petite vidéo ICI. Profiter du CHOC pour imposer des mesures plus dévastatrices que le choc lui-même : La formule fait déjà recette pendant cette pandémie, y compris de la part de notre gouvernement. Il est possible de contrer la stratégie du choc, la bataille commence par celle des idées …

* Une étude de l’Institut Pasteur contre la reprise le 11 mai ICI

* Reprise : Les écoles et établissements ne sont pas prêts affirme l’ONS, ICI

Reprise : Les « hypothèses » de JM Blanquer

Jean-Michel Blanquer a présenté à l’Assemblée le 21 avril de façon détaillée les grandes lignes de la réouverture des écoles et des établissements scolaires à partir du 11 mai. La rentrée serait étalée sur 3 semaines. Elle commencerait par le 1er degré. Les enfants ne seraient pas obligés de rentrer. Les classes ne devraient pas compter plus de 15 élèves. Le ministre est resté évasif sur les garanties sanitaires qui seront mises en place. Et quelques heures plus tard il a présenté ces décisions détaillées comme de simples « hypothèses ».
La suite ICI

Mise à jour le 20/04/2020

« Coronavirus et déconfinement » : le jour d’après ne peut pas ressembler aux jours d’avant au risque de reproduire les mêmes erreurs. Nous lançons cette nouvelle rubrique avec des réflexions, articles de fond provenant de divers médias, pétitions/actions… »

PÉTITION

16 associations et syndicats lancent une pétition ICI pour un Jour d’Après écologique, féministe et social !

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques. Cette pétition appelle les citoyen·ne·s, qui partagent le constat dressé d’urgence sociale et écologique et en ont assez des discours creux, à se mobiliser pour que le « Jour d’Après » soit construit ensemble, en rupture avec les politiques menées jusque-là. Les solutions existent, agissons !

ACTIONS

« Confiné.e.s pas résigné.e.s ! », « Plus jamais ça ! », « On n’oubliera pas ! », « Ne restons pas l’esprit confiné ! », tant de formules qui invitent à ne pas se laisser abattre par la sidération collective imposée par la crise du coronavirus. Face à l’urgence sanitaire, des mesures de rupture sont nécessaires. A la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après » Attac et d’autres organisations ont lancé une pétition pour répondre à l’urgence sanitaire et engager sans attendre des politiques publiques afin ne plus jamais revivre ça.

En plus de la pétition, on vous propose de passer à l’action avec ce kit ICI , pour briser le silence et la torpeur du confinement, chez soi, à sa fenêtre ou bien encore sur le parcours d’un trajet nécessaire.

ACTIONS « FENÊTRE »

ACTIONS « SORTIE »

ACTIONS « CHEZ SOI 

ARTICLES

20/04/2020

Lettre d’Annie Ernaux à destination du Président de la République.

Monsieur le Président,
 « Je vous fais une lettre/ Que vous lirez peut-être/ Si vous avez le temps.»  À vous qui êtes féru de littérature, cette entrée en matière évoque sans doute quelque chose. C’est le début de la chanson de Boris Vian Le déserteur, écrite en 1954, entre la guerre d’Indochine et celle d’Algérie. Aujourd’hui, quoique vous le proclamiez, nous ne sommes pas en guerre…
Lire la suite ICI

Barbara Stiegler : “La crise sanitaire actuelle est le pur produit du néolibéralisme”

Pour la philosophe bordelaise Barbara Stiegler le constat est sans appel. Son essai  » Il faut s’adapter  » est devenu l’ouvrage de référence qui bouscule la légende de la start-up nation.  Lire la suite ICI

17/04/2020

*Le 11 mai et ses dénis ICI , café pédagogique

A la crise sanitaire particulièrement grave que traverse le pays, est en train de s’ajouter chez une grande partie des enseignants une incompréhension de la politique menée par le gouvernement. Cette situation n’existe que par la posture prise par un gouvernement qui parle beaucoup mais ne met pas en débat ses choix. Or les enseignants méritent la vérité

Philippe Meirieu : « L’école d’après »… avec la pédagogie d’avant ? ICI , café pédagogique

14/04/2020

*Quelques enseignements du confinement à ceux qui dirigent l’école ICI Publié sur l’instit humeurs, par Lucien Marbeuf professeur des écoles

*L’Ecole d’après : Marc Bablet : La sortie du confinement et après, café pédagogique « Ce que la crise révèle principalement c’est la notion d’intérêt général, de bien public…On ne peut donc plus accepter la politique conduite jusqu’ici qui a fait de la santé un bien de consommation comme un autre, sujet aux économies du « New public management » sans ménagement. On ne peut plus accepter que le bien public d’intérêt général soit soumis aux lois du marché… Il en est évidemment de même pour l’éducation, la formation et la recherche ». Marc Bablet, ancien responsable de l’éducation prioritaire au ministère, propose trois réponses, à court terme, moyen et long terme, au confinement imposé à l’Ecole. Il appelle à des états généraux de la reconstruction pour construire une autre Ecole et une autre politique d’éducation. La suite ci-dessous :

09/04/2020

*Le temps des prophètes : la crise annonce-t-elle la fin de l’Éducation nationale ? par PAUL DEVIN, inspecteur de l’Education nationale, secrétaire général du SNPI-FSU, syndicat des inspecteurs (IEN et IA-IPR).

* L’Ecole d’après : Philippe Champy : Premières leçons du confinement

Peut-on à chaud tirer de premières leçons de ce que l’expérience inédite du confinement a pu engendrer chez les professionnels de l’éducation, les élèves et leurs parents ? Certaines pratiques minoritaires se sont-elles généralisées, de nouvelles ont-elles fait leur apparition ? Les rapports entre professeurs, élèves et parents ont-ils évolué, les représentations des uns et des autres ont-elles changé ? Comment l’institution Éducation Nationale sur le terrain a-t-elle vécu et vit-elle cette épreuve ? Pour commencer à y répondre, on dispose d’une multitude de témoignages, de prises de position, d’expressions de toutes sortes qui permettent d’avoir un premier retour . Mais il est beaucoup trop tôt pour se faire une idée plus fine et plus précise en l’absence d’enquêtes qui permettraient de mieux prendre la mesure des réalités dans leur diversité.

Suite en-dessous :

07/04/2020

*Le CHSCT demande au ministère le dépistage des élèves et des personnels avant la reprise des cours ICI (café pédagogique)

Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat (Médiapart)

*Ne laissons pas le pouvoir voler le récit de l’école au temps du confinement ICI (Blog Médiapart) Il est impressionnant de voir comment le pouvoir, sensible à ce qui se dit de la réalité vécue du confinement, cherche à imposer son récit face aux acteurs du monde réel qui convergent sur beaucoup de points, tant dans les foyers que dans les institutions. Pour l’école, il est important que ceux qui travaillent gardent la maîtrise du récit face aux silences, aux demi vérités, voire aux mensonges.