4 février : journée de mobilisation interprofessionnelle

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL se sont réunies en intersyndicale en fin d’année 2020, marquée par la pandémie et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Elles appellent, dans une dynamique de convergences et de renforcement des luttes, à un temps fort commun interprofessionnel de mobilisations et de grève le 4 février 2021.

Sur fond de crise sanitaire, d’augmentation du chômage et de la précarité, d’attaques toujours plus importantes contre les services publics et contre l’école, les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL font le choix d’inscrire dès maintenant un plan de mobilisations contre les politiques gouvernementales.

Déjà dans plusieurs secteurs d’activités, des mobilisations ont eu lieu :
- 25 janvier : Santé
- 26 janvier : Education
- 28 janvier : Energie

Mobilisons-nous le 4 février pour :

››› L’augmentation immédiate de la valeur du point d’indice, l’attribution d’un nombre de points à tout·es et la reconnaissance des qualifications ;

››› La revalorisation des pensions et des retraites ;

››› Les créations d’emplois de fonctionnaires et la titularisation des agents non titulaires indispensables au bon fonctionnement du service public ;

››› La réduction du temps de travail sans perte de salaire et avec les créations d’emplois indispensables ;

››› L’arrêt des restructurations et des privatisations remettant en cause les missions publiques ;

››› L’abrogation de la loi de transformation de la Fonction publique ;

››› La suppression totale et définitive du jour de carence ;

››› De nouvelles mesures fortes pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour les personnels de l’Education, les attaques actuelles contre la maternelle, contre l’éducation prioritaire, contre la formation initiale et continue sont en train de démanteler l’Ecole publique et augmenteront les inégalités entre les élèves tout en continuant à dégrader nos conditions de travail.

Ajoutons à cela, les conclusions du Grenelle de l’éducation avec les préconisations évoquant :

  • une revalorisation au « mérite », la fin de l’avancement à l’ancienneté
  • la gouvernance donnant aux directeurs “un véritable statut leur conférant autorité décisionnelle et fonctionnelle”
  • l’autonomie des établissements…

Sans oublier les dernière attaques en règle :

  • contre la maternelle : le ministre a chargé le conseil supérieur des programmes (CSP) de modifier ceux de l’école maternelle. « Les apprentissages seront réduits à des procédures mécaniques et répétitives modifiant profondément le sens de l’école maternelle. Des propositions qui révèlent une profonde méconnaissance du développement de l’enfant, de leur diversité et de la didactique des enseignements en maternelle. »
  • la carte scolaire
  • les AESH
  • les problèmes de remplacement…

Lire le communiqué intersyndical :

INFORMATIONS PRATIQUES

Rassemblement le jeudi 4 février à 10h30, Carrefour Tourny

Qui fait grève ?

L’ensemble des enseignant-es et AESH, titulaires, non-titulaires, en formation, en stage, PESAS et les directeurs-trices d’école qui ne sont ni chef d’établissement, ni fonctionnaire d’autorité.

Les grévistes informent les familles dès que possible, par écrit, qu’il n’y aura pas de classe.

Pour participer à cette journée de grève :

L’administration demande de remplir une déclaration d’intention de grève 48 heures à l’avance et de l’envoyer au secrétariat de circonscription. Quoi qu’en dise l’administration, vous avez jusqu’au lundi 1er février minuit pour faire votre déclaration.

Vous pouvez :

  • télécharger ci-dessous le courrier à envoyer à votre secrétariat de circonscription :
  • copier/coller la déclaration d’intention dans un mail à envoyer en cliquant sur votre circonscription ci-dessous :

DÉCLARATION INDIVIDUELLE D’INTENTION DE GRÈVE

Circonscription : …………………..

École : ………………….………………….………………….………………….

Je soussigné·e, ………………….………………….………………….………………….…déclare avoir l’intention de participer à la grève du jeudi 4 février 2021.

Cette déclaration d’intention ne préjuge en rien de ma participation effective, totale ou partielle, à cette journée de grève.

Fait à ……………., le ………/………/………

Signature :

Haute-Vienne 1-> ce.0870074h@ac-limoges.fr

 Haute-Vienne 2-> ce.0870076k@ac-limoges.fr

 Haute-Vienne 3-> ce.0875077w@ac-limoges.fr

 Haute-Vienne 4-> ce.0870073g@ac-limoges.fr

 Haute-Vienne 5-> ce.0870077l@ac-limoges.fr

 Haute-Vienne 6-> ce.0870075j@ac-limoges.fr

A.S.H.-> secretariat.ash@ac-limoges.fr