Direction d’école : Interpellation des députés màj 25/06

SNUipp - FSU 62 - Proposition de loi créant la fonction de directeur d'école  : décryptage !

Le SNUipp-FSU 87 a interpelé les députés de la Haute-Vienne au sujet de la proposition de loi Rilhac « créant la fonction de directeur d’école ».

Le 3 juin 2021, un courrier a été envoyé à Mme Magne, Mme Beaudouin-Hubière et Mr Venteau. (voir le courrier envoyé ci-dessous)

Nous serons reçus le :

  • vendredi 11 juin par Mme Magne
  • vendredi 25 juin par Mr Venteau
  • jeudi 8 juillet par Mme Beaudouin-Hubière

Vous retrouverez les compte-rendus de ces entrevues sur cette page au fur et à mesure.

vendredi 11 juin : Mme Magne

Vendredi 11 juin, nous avons été reçues par Madame Marie-Ange Magne, députée de la 3ème circonscription de la Haute-Vienne pour échanger sur la proposition de loi « Rilhac » « créant la fonction de directeur d’école ».

Nous avons pu lui exposer nos arguments contre ce projet en nous appuyant sur des exemples très concrets du quotidien de la direction et du fonctionnement de l’école primaire. Nous avons rappelé que la situation n’est plus tenable et qu’il faut des améliorations à la hauteur des enjeux :

  • un réel allègement des tâches administratives ;
  • une aide administrative statutaire dans chaque école ;
  • une réelle augmentation indiciaire pour tous et toutes bien supérieure à la « revalorisation » ;
  • une amélioration des quotités de toutes les décharges de direction afin que chaque école bénéficie d’une décharge hebdomadaire ;
  • les moyens aux équipes d’école de fonctionner : effectifs, formation, soutien de la hiérarchie.

Nous avons réaffirmé que la création d’un statut pour les directrices/teurs ne résoudrait rien voire créerait un échelon intermédiaire entre adjoint et IEN qui serait plus que néfaste pour le fonctionnement des écoles. En effet, nous avons repris l’exemple du secondaire avec les chefs d’établissement qui risquent d’avoir un pouvoir “d’évaluation” de leurs adjoints, pour illustrer le danger du glissement de l’autorité fonctionnelle vers l’autorité hiérarchique par le truchement d’amendements ajoutés a posteriori.

Mme Magne a noté nos remarques et va joindre son homologue la députée Rilhac mais également le cabinet de J-M Blanquer en ce qui concerne la revalorisation salariale ; puis elle reviendra vers nous. Elle nous a également confirmé que le projet de loi n’était pas encore programmé en séance ; à voir donc à la rentrée… Nous vous tiendrons bien-sur informés de l’avancée du dossier.

Vos représentants SNUippFSU87 : Cécile Barbarin-Tessier (directrice d’école) Virginie Dupuy-Renaud (adjointe maternelle, directrice par le passé) et Marie-Mélanie Dumas (adjointe élémentaire)

Vendredi 25 juin 2021: M.VENTEAU

Nous avons reçu M.Venteau, député de la 2eme circonscription de la Haute Vienne, pour évoquer avec lui le projet de loi “Rilhac”. Nous avons dans un premier temps expliqué pourquoi nous sommes contre ce projet de loi puis nous avons énuméré quelles mesures d’urgence pourraient être mises en place.

M Venteau a pris note de nos revendications.

NON à une hiérarchie dans l’école!

Vos représentants SNUippFSU87 : Fleur Bidon (directrice d’école et Virginie Dupuy-Renaud (ajointe maternelle, ancienne directrice).

L’échange a été constructif et M. Venteau a bien noté l’ensemble de nos revendications.