Lettre de Macron aux enseignant.es : notre analyse

Chacun.e d’entre nous a reçu le 16 septembre dernier sur sa boîte professionnelle un mail intitulé : « Lettre du Président de la République aux personnels de l’Education nationale« 

On aurait pu s’attendre à une communication de notre Ministre.

En lisant cette lettre, on ne peut que se demander s’il s’agit d’une (mauvaise) plaisanterie ou si tout cela, se voulant sérieux, ne relève pas de la duperie et de la provocation. En effet, on y apprend (!) que « Le salaire des enseignants aura ainsi augmenté d’environ 10%… ». La plupart d’entre nous est donc sous le coup de la surprise de ne pas avoir constaté cette augmentation sur nos feuilles de paie et de la chercher encore ! Mais ne prendrait-on pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !

Et d’annoncer un nouveau « chantier de la refondation de l’école » pour octobre !

Que n’a-t-on utilisé ce terme de « refondation », à toutes les sauces, pour nous faire avaler tout et n’importe quoi. Des consultations, des enquêtes, des discussions, des analyses, il y en a déjà eu beaucoup et des solutions pour remédier aux difficultés que rencontrent les enseignant.e.s et les élèves les plus fragiles sont connues et déjà portées par le SNUipp et la FSU. Inutile donc de perdre plus de temps sauf à vouloir avancer encore un peu plus sur le terrain d’une organisation néo libérale de l’Ecole. La référence à Marseille est claire de sens !

Ce que l’on sait, c’est qu’il est urgent de :

-baisser drastiquement le nombre des élèves dans TOUTES les classes

-remettre en place les RASED

-permettre une véritable inclusion, quand elle est possible, en y mettant tous les moyens nécessaires

-s’attaquer au problème posé par les élèves perturbateurs

-remettre en place une Formation Continue à la hauteurs des enjeux

Mais aussi :

-faire VRAIMENT confiance aux enseignant.e.s (liberté pédagogique dans le respect des programmes nationaux)

-cesser le « pilotage » via les évaluations nationales

-renoncer aux évaluations d’école

-… liste non exhaustive !

La FSU a produit un communiqué de presse au sujet du contenu de la lettre du Président de la République :