CHSCT Académique du 25 mai 2020

Masques

Le SNUipp-FSU dénonce l’absence de formation et d’information relatives à l’utilisation et à la qualité des masques distribués. Les masques ont parfois été reconditionnés en sachet de 10 masques, sans pouvoir accès à une quelconque référence ou norme de ces masques.

Le SNUipp-FSU 23 souhaiterait être destinataires des références des masques fournis aux personnels comme le prévoit les textes réglementaires -Article R.4323-97 du Code du travail, applicable dans la fonction publique- : « l’employeur détermine, après consultation du comité social et économique, les conditions dans lesquelles les équipements de protection individuelle sont mis à disposition et utilisés, notamment celles concernant la durée de leur port. Il prend en compte la gravité du risque, la fréquence de l’exposition au risque, les caractéristiques du poste de travail de chaque travailleur, et les performances des équipements de protection individuelle en cause ». La Rectrice indique que les masques ont été contrôlés par les douanes et par la direction générale de l’armement… Toujours est il que la qualité des masques livrés dans la deuxième livraison sont de qualité bien inférieure aux précédents : les lanières ne permettent pas une tension suffisante pour plaquer correctement le masque au visage et se déchirent facilement lors des manipulations.

Le SNUipp-FSU indique également que les AESH n’ont parfois pas été pris en compte dans la distribution. Or, le cœur de la mission permet difficilement le maintien de la distanciation sociale. Le protocole spécifique AESH prévoit : l’attribution de gel et lingettes désinfectantes au cas par cas, l’attribution de protection supplémentaire (visière, lunettes, …). A notre connaissance, rien n’a été anticipé de ce côté… La Rectrice indique qu’il est prévu une livraison de lingettes et de gel…

Absence de réponses aux personnels vulnérables, en ASA garde d’enfants

Le SNUipp-FSU intervient sur l’absence de réponse à un certain nombre de collègues à leur demande d’être placé en ASA ou placés en distanciel.

La Rectrice indique que la démarche est dans la circulaire. A sa connaissance il n’y a pas de souci…

Cumul de l’enseignement en distanciel et en présentiel 

Le SNUipp-FSU indique que le Ministère, s’il a proposé dans la circulaire du 4 mai une précaution -« les personnels qui assurent un service complet en présentiel ne sont pas astreints à l’enseignement à distance ». -, s’appuie largement sur le fait que les personnels, dans la réalité, mènent de front l’enseignement en présentiel pour les élèves en classe et en distanciel pour les élèves restés au domicile. Ceci produit une surcharge de travail.

La Rectrice minimise cette réalité en indiquant « Je ne sais pas si c’est une surcharge de travail. »

Direction d’école

Un état des lieux a été réalisé à partir de 2015 en partenariat avec l’Agence Régionale d’Amélioration des Conditions de Travail sur les risques psychosociaux dans le 1er degré. Le diagnostic a été finalisé en juin 2017 sans donner lieu aux évolutions attendues… Le CHSCTA avait établi un calendrier pour un « chantier direction d’école » qui devait conduire à un travail en CHSCT départementaux avant une finalisation du chantier en mars 2020.

La crise sanitaire a bousculé le programme mais également les conditions de travail des directeurs et directrices d’école. Le SNUipp-FSU demande à ce que le chantier aboutisse d’ici la fin de l’année pour la question de la direction d’école trouve une issue avec des propositions concrètes d’évolution et d’amélioration des conditions de travail pour la rentrée 2020.

La DRH indique répondre aujourd’hui aux urgences et notamment les mouvements de personnels et prévoit une échéance en septembre 2020… soit 5 ans après le début du chantier -coûteux- réalisé avec l’ARACT et co-financé par la MGEN.

En conclusion, les problèmes soulevés par les représentants des personnels n’existent pas ou sont minimisés, les réponses concrètes sont différées…