Compte rendu audience DASEN du 9 – 07 – 20

Présents : Mme Orlay, IA DASEN, M. Gauthier, IENA, Mme Grizon, Secrétaire Générale de la DSDEN 87, 2 collègues du SE-UNSA et Emilie Vennat Louveau, Pascal Lavigerie et Fabrice Prémaud vos collègues du SNUipp-FSU 87

Avec nos collègues du SE-UNSA, nous avions demandé à être reçus en audience afin de faire un bilan du mouvement. Cette demande d’audience avait été rejetée en vertu de la loi de transformation de la fonction publique votée le 6 août 2020 et actant la fin du paritarisme. Les organisations syndicales n’ont plus à savoir comment se passent les opérations du mouvement (et dès janvier 2021, idem s’agissant des promotions). Merci qui ? Merci à M. Dussopt, merci à M. le Président de la République et merci pour son soutien indéfectible à M. Blanquer !

Nous avons reformulé notre demande d’audience et avons été reçus ce jeudi 9 juillet à 16h30.

Carte scolaire

Retour sur le CDEN : pas de fermeture en septembre sauf si situations critiques/flagrantes. Y-a-t’il du nouveau ? D’autres inscriptions notamment sur Limoges ou St-Junien ?

Mme Grizon : points d’interrogation sur Limoges, des problèmes techniques.

Attentifs aux situations à la hausse avec un œil vigilant sur Jean Le Bail. Pas de confirmation sur les arrivées sur Condat qui justifieraient une ouverture.

Des difficultés pour confirmer la présence des élèves ou pas, notamment en petite section.

M. Gauthier : il s’agit d’un nouveau paramètre : nous devons travailler sans “l’anticipation des familles sur les inscriptions”. Il faudra être réactif dès septembre. Questionnement sur la proposition d’avoir des enseignants “type adjoint Limoges” sans affectation sur des écoles en particulier pour agir au plus près du territoire.

SNUipp-FSU 87 : redemande à ce que les documents de l’administration lui soient communiqués pour permettre le travail syndical et de croisement avec les remontées des directeurs, pour permettre une meilleure analyse.

Mme Orlay nous alerte sur l’utilisation qui a pu être faite dans le passé de documents de travail utilisés par voie de presse.

SNUipp-FSU 87 : nous assurons avoir besoin de ces documents pour les croiser avec les remontées de terrain et pouvoir ainsi résoudre plus rapidement des problèmes. Nous rappelons que lors de la dernière carte scolaire, nous avions fait état de la situation du RPI Champsac/Champagnac qui n’apparaissait pas dans les documents que nous avions reçus. S’en était alors découlé une ouverture. Disposer de ces documents permet d’avoir une vision exhaustive de la situation de notre département.

Direction d’école

Mme Orlay nous questionne sur comment nous voyons l’accompagnement des enseignants en charge de la direction d’école. Est-ce qu’on continue par circonscription ? Sur la base du volontariat ? Par thème ?

M. Gauthier : on travaille sur des journées thématiques à la DSDEN pour la formation des directeurs expérimentés (questions juridiques, protection de l’enfance, budget,…)

L’ERR des directeurs d’école travaille sur des offres de formation aux directeurs.

Nous rappelons la tenue du groupe de travail sur la sujet en janvier dernier et demandons à ce que les constats faits alors soient traités. L’allègement de la charge de travail doit bien être un objectif.

Un débat s’en est suivi sur la nature de ce que pourraient être les allègements. Les ESS et autres équipes éducatives semblent incompressibles. Par contre, les diverses enquêtes administratives sans lien avec la classe, l’école, les enseignants et les élèves pourraient facilement cesser pour permettre de récupérer du temps, autant nécessaire que précieux. Les multiples rappels pour renvoyer ou mettre à jour ceci, cela (évaluations nationales) doivent aussi pouvoir être évités.

M. Gauthier convient que les divers compte rendus de Conseil de Maîtres doivent pouvoir être synthétisés.

M. Gauthier souhaite augmenter la formation des directeurs, tant initiale que pour les collègues expérimenté.e.s). Contrairement à cette année, il souhaite proposer des thématiques précises pour que chaque collègue puisse choisir en fonction de ses besoins.

Plan De Formation

Français (PUF) / maths (PUM) / bilinguisme / formation des directeurs (5 semaines) / formations des T1 et T2

Quid d’une formation/suivi pour les PESAS 2019/2020 (année covid donc formation tronquée) ?

Conditions de rentrées : évaluations nationales

Obligation pour CP et CE1 avec possible extension à tous les niveaux.

Après cette période qui a suscité beaucoup de fatigue (d’ailleurs M. Gratadour a proposé 1 semaine de pré-rentrée comme le SNUipp-FSU), pourquoi ne laissons-nous pas les enseignants reprendre les enseignements sans évaluations nationales et en leur faisant confiance ? Pour alléger les tâches des directeurs, ne pas les relancer sur les dates de remontées des résultats surtout sur les niveaux CE2 à CM2.

Le SNUipp-FSU 87 dénonce la finalité de ces évaluations qui sert un affichage ministériel, au-delà de la perte de temps que représente la remontée. Pour avoir une tendance, il suffit de pratiquer l’échantillonnage, il n’est pas nécessaire de généraliser à l’échelle d’un pays. Les enseignant.e.s vivent mal l’infantilisation que représente cette remontée et les résultats qui en découlent avec les conseils dispensés. Nous ne remettons pas en cause le caractère national d’évaluations mais celles-ci, singulièrement faisant suite à l’épisode « classe à la maison », ne sont pas pertinentes. Nous souhaitons que l’on nous fasse confiance pour savoir comment faire notre travail.

Changement du nom du ministère.

Inquiétude que les 2S2C soient pérennisés.

Le SNUipp-FSU 87 rappelle son courrier commun avec le SNEP-FSU au sujet de l’enseignement de l’éducation physique et sportive pouvant être remis en cause via les 2S2C.

Mme la DASEN dit qu’ils n’ont pas vocation à l’être. “Il faut se repositionner sur le cœur de métier de l’école avec des savoirs et des apprentissages qui se sont multipliés à l’extérieur.” L’école crée les conditions d’apprentissage.

SNUipp-FSU 87 : Notre cœur de métier est bien la polyvalence. Nous devons résister à toute tentative de nous nous borner aux seuls apprentissages dits fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui)

Mme Orlay poursuit avec les “Vacances apprenantes” . Ce n’est qu’un label, il n’y a rien de nouveau, que de l’ancien renommé. Des questions : comment valoriser et faire exister l’École ? Sur quoi faut-il se concentrer ?

Vacances apprenantes

M. Gauthier : Il y a 2 “écoles buissonnières” en juillet (Bellac et Couzeix), 40 enfants de CM2 de Bellac qui sont à Meschers et une quinzaine de Couzeix à Saint-Palais. Il n’y a pas eu d’appels à candidature, les enseignants étaient déjà volontaires. Une dizaine d’écoles sont “école ouverte”. Certains ont des partenaires pour l’après-midi (collège, …).

SNUipp-FSU 87 : le terme “apprenant” a apporté des confusions qui ont rendu peu lisible l’ensemble des dispositifs proposés. Nous rappelons que toutes les colo sont apprenantes. Il est bien que le label permettent à des familles de faire partir leur enfant à très faible coût.

Mais redonner des moyens à l’Education Populaire devrait être l’entrée principale des « Vacances Apprenantes ».

M. Gauthier : Stages “Réussites” cette semaine : 15 en Education Prioritaire et 44 hors Education Prioritaire. Fin août, 18 en Education Prioritaire et 70 hors Education Prioritaire.

Environ 800 élèves seront pris en charge via ces stages sur le département.

Ineat Exeat

Les choses se sont modifiées, très peu de réponses des autres départements. On a un solde de +2 (4 ineat / 2 exeat).

Nous demandons que les collègues en attente de réponse soient contacté.e.s afin de pouvoir se projeter sur la prochaine année scolaire rapidement.

Cette phase manuelle, qui fait suite aux permutations informatisées, devrait venir améliorer des chiffres de satisfaction toujours en érosion ces dernières années. Pour rappel, M. Blanquer avait dit au début de son ministère qu’il comptait bien améliorer la mobilité de ses personnels. Pas une franche réussite…

TRS et directions à pourvoir

Les 3 écoles qui sont sans direction vont avoir un directeur nommé vendredi 10 juillet.

Pas d’appel à candidatures qui auraient bousculé le mouvement, donc ces postes devraient être proposés aux ineat.

Les IEN finissent les affectations de TRS aujourd’hui et communiqueront rapidement ensuite auprès des collègues concerné.e.s y compris les brigades à temps partiel.

SNUipp-FSU 87 : nous avons déploré que seulement 80 écoles de rattachement aient été proposées aux 80 TRS à titre définitif.

Mme Grizon indique que la 77ème obtient son 4ème vœu (Eymoutiers) et la 72ème son 11ème vœu. Elle nous dit qu’une seule situation nécessitera de revoir l’affectation à titre définitif l’année prochaine.

SNUipp-FSU 87 : Nous souhaitons un élargissement de cette prise en compte. Ne pas confondre vœux émis et classement opéré (pour exemple, 80 écoles devaient être rangées s’agissant de la 80ème TRS, donc pas uniquement des vœux). Pour faire simple, si des collègues ne sont pas du tout satisfait.e.s par leur école de rattachement, elles ou ils doivent pouvoir changer d’école de rattachement lors du prochain mouvement.

Mme Grizon rappelle que pour le classement des TRS, c’est le rang du vœu qui a effectivement primé sur l’âge, à ancienneté égale.

Cette information ne nous avait pas été dite (mais qui la connaissait ?) au moment des opérations du mouvement. Cette dernière affirmation demande cependant à être confirmée.

SNUipp-FSU 87 : nous demandons qu’une réunion explicative sur toutes les finesses de fonctionnement de l’algorithme soit faite de façon à ce que nous puissions conseiller au mieux les collègues.

Mme Grizon concède que dans cette période particulière, des informations ont manqué.

PESA

Mme Grizon : Pas de liste complémentaire. Le nombre de PESA admis correspond à la dotation nationale. la ventilation des PESA est faite au niveau académique.

SNUipp-FSU 87 : nous avons fait part d’un risque assez probable de voir des lauréats de Limoges l’être aussi dans une autre académie et donc de potentiellement en choisir une autre et ainsi sortir de la liste des 86.

Nous avons demandé que les suivant.e.s sur la liste puissent être sollicité.e.s. Nous n’avons pas eu d’engagement mais nous avons été assurés que notre demande serait relayée.

M. Gauthier confirme qu’il n’y aurait pas d’appel à la liste complémentaire.

Mme Grizon : Des ajustements ponctuels seront opérés. Des réponses seront apportés rapidement via le recrutement de contractuel.le.s.

CONTRACTUELS

Mme Grizon nous apprend qu’elle a l’autorisation de recruter 8 contractuel.le.s dès la rentrée et ainsi pallier ces défections. Inadmissible pour nous.

M. Gauthier indique que les contractuel.le.s en exercice cette année seraient sollicité.e.s en premier.

Pas d’admis au CRPE cette année parmi les contractuel.le.s.

La DSDEN a donc une autorisation pour recruter 8 contractuels.

Mme Grizon : dans la limite du recrutement autorisé, nous retravaillerons avec eux. Ils ont été évalués, visités par Mme Lapaquette et M. Gauthier.

DEMANDE DES ORGANISATIONS SYNDICALES

Pourrions-nous avoir la liste des mouvements ? des retraités ? des AESH et leur affectation ? des PESAS ? Des brigades et leur école de rattachement ? Nous demandons un “KIÉOU” ?

RECOURS

Il y a 3 recours sur le mouvement intradépartemental dont un accompagné par le SNUIPP-FSU.

Mme Grizon : Ces temps d’échange ont été profitables et ont permis de dédramatiser des situations.

Afin d’éviter des situations problématiques, nous demandons à mieux connaître le fonctionnement de l’algorithme et ce lors d’un temps d’échange.

Seulement 3 recours, pour aucun satisfait. Bien triste bilan. Le paritarisme ne peut en aucun cas être remplacé par une somme de recours individuels.

Mme Grizon souhaite qu’il y ait plus de recours pour pouvoir échanger avec les collègues malheureux et mieux connaître leur situation.

Mme Grizon nous demande de lui faire une remontée sur les situations qui nous semblent inexplicables/inexpliquées.

Fin de l’audience à 19h.

Emilie Vennat Louveau, Pascal Lavigerie et Fabrice Prémaud vos collègues du SNUipp-FSU 87

Ah, au fait, pour se syndiquer, c’est important et c’est ICI !