6 chantiers et 15 mesures pour la direction et le fonctionnement d’école : les propositions du SNUipp-FSU

Mardi 6 décembre, le SNUipp-FSU a été reçu à sa demande au ministère au sujet de la direction et du fonctionnement de l’école. 

Cette rencontre a permis de présenter les 6 chantiers que veut imposer le SNUipp-FSU dans ce dossier et les 15 mesures immédiates qui permettraient d’améliorer les conditions de travail des directrices et directeurs d’école, notamment en allégeant et simplifiant leur travail.

Le SNUipp-FSU a rappelé son opposition à la loi Rilhac car elle va bouleverser le fonctionnement de l’école, et particulièrement la place des directeurs et directrices d’école qui seront amenés à participer à “l’encadrement et à la bonne organisation de l’enseignement du premier degré”. Elle risque d’ouvrir la voie à un statut hiérarchique dans l’école, via des “délégation de l’autorité académique”, des “missions supplémentaires”… Le SNUipp-FSU a pointé d’autres problèmes soulevés par la loi Rilhac tels que des décisions non appliquées qui nécessitent des interventions régulières auprès des autorités locales (élaboration des PPMS par les services compétents, fin des APC…), des mesures imprécises qui restent de simples possibilités sans concrétisation sur le terrain (vote dématérialisé pour les élections de parents d’élèves, recrutement « d’aide administrative » par les collectivités territoriales), l’article sur la liste d’aptitude qui pose des questions d’ordre juridique.

Si les conseillers du ministère ont assuré que ce dernier n’irait pas plus loin matière de responsabilités supplémentaires imposées aux directrices et directeurs, notamment en matière d’évaluation des enseignant.es, le SNUipp-FSU a assuré qu’il veillerait à l’application de cet engagement lors de la publication des décrets d’application aux mois de janvier/février.

A propos des évaluations d’écoles, source d’accroissement des responsabilités et de la charge de travail des directrices et directeurs, le SNUipp-FSU a renouvelé sa demande d’abandon de ce dispositif qui augmente le consumérisme de certaines familles à travers les questionnaires de satisfaction et les risques d’ingérence de certaines municipalités.

La délégation du SNUipp-FSU a présenté ses priorités pour l’amélioration de la direction et du fonctionnement des écoles, 6 chantiers et 15 mesures que vous retrouverez ci dessous :

Les conseillers du ministre ont précisé que nos demandes seraient étudiées et que ce chantier serait ré-ouvert dès le mois de janvier. Le SNUipp-FSU n’acceptera pas l’absence d’avancée concrète concernant les conditions de travail des directrices et directeurs d’école. Il défendra toutes les mesures qui amélioreront les conditions d’exercice du métier.