Mouvement : organisation et écoles de rattachement (TRS et brigades)

Nous avons contacté Mme Grizon, secrétaire générale de la DSDEN 87 pour lui demander quand les collègues étant brigades ou TRS connaitraient leur école de rattachement et le contenu de leur bloc.

Mme Grizon nous a répondu :  

  • TRS : les organisations de service seront communiquées aux TRS  semaine 26
  • Pour les brigades, les écoles de rattachement vont également être travaillées dans les 2 prochaines semaines et communiquées également la dernière semaine de juin.

La semaine 26 débutera le lundi 28 juin 2021 et se terminera le dimanche 4 juillet 2021
Autant dire que le temps laissé pour prendre les nécessaires contacts sera court, voire trop court !
On intervient afin que les dates de communications de ces informations soient au moins ramenées à la semaine précédente.

Quand on pense que la carte scolaire a été entérinée au CDEN du 5 février dernier et que les opérations du mouvement ont débuté le 1er avril… Au passage alors même que les écoles fermaient et pendant la première semaine des vacances…

Quand on constate que des collègues ont obtenu des postes qu’ils n’avaient pas demandé, notamment en ASH…

Quand on n’a plus d’informations sur qui va où et avec quel barème, à quel rang de demande par poste, permettant à la fois de vérifier les barèmes mais aussi de s’assurer que les postes sont bien attribués aux personnes légitimes pour ce faire…

Quand on constate qu’une commission d’attribution de poste s’est tenue pour ensuite être annulée et en revenir à une attribution du poste au barème (ce dont on ne pourrait se plaindre si les choses avaient été dites avant les opérations de saisie de ses vœux au mouvement)…

Quand on constate que les points de rapprochement de conjoint ne valent qu’à l’intérieur du département (j’enseigne à Lussac, les points de bonification s’appliquent si le conjoint et à Saillat, mais pas pour Chabannais)…

Quand on pense que la loi Blanquer passée en août 2019 a mis fin au paritarisme et permis ainsi une gestion « à l’abris du contrôle des délégué.e.s du personnel élu.e.s »…

On se dit que…, sans être la panacée, c’était mieux… avant… Blanquer !