Compte rendu des CDEN du 17 11 2020

Ce mardi matin avaient lieu au Conseil Départemental et sous forme de visioconférence 2 CDEN s’enchainant.

Le 1er CDEN, présidé par la président du Conseil Départemental, M. Leblois, en présence de Mme Orlay, IA DASEN et le second, présidé par Mme Orlay, en l’absence du Préfet et de son secrétaire de cabinet mais aussi des membres du Conseil Régional.

L’ensemble des membres présents a siégé aux 2 CDEN :

présents : M. Leblois, président du Conseil Départemental, les maires de Vicq sur Breuil et Saint Hilaire la Treille, Mme Tuyeras, maire de Saint Brice et membre du CD, Mme Morizio, Mme Yuldirim et M. Escure, membres du CD, Mme Orlay, IA DASEN, M. Gauthier, IENA, Mme Grizon, SG de la DSDEN, Mme Robert pour les DDEN, M. Roussey, la FCPE, … et 1 collègue du SGEN-CFDT, 3 collègues de l’UNSA et 5 collègues de la FSU : Cécile Dupuis (SNES-FSU), Marie-Pierre Doumeix (SNEP-FSU) et Laurianne Gérald (SNES-FSU), Julie Reversat et Fabrice Prémaud (SNUipp-FSU)

CDEN « Conseil Départemental »

Ce CDEN s’est tenu de 10h à 11h20.

M. Leblois nous avait transmis l’Ordre du Jour (ODJ) suivant le 12 novembre dernier, sans aucun document de travail ou de présentation :

L’ordre du jour de la réunion du CDEN départemental sera modifié et sera consacré principalement à l’actualité sanitaire. Nous aborderons néanmoins les sujets clefs de rentrée que sont : les effectifs, la dotation de fonctionnement, les tarifs de restauration et les éléments relatifs aux investissements portés par la collectivité.

Lors du 1er CDEN, la FSU a d’abord lu cette déclaration liminaire suivante :

L’UNSA lit ensuite sa déclaration liminaire.

M. Leblois : à propos de l’absence de documents de travail, le Président du CD explique vouloir que ce CDEN soit un temps d’échange entre les différents membres du CDEN précédé par un moment de points d’actualité.

FSU : pour pouvoir réellement échanger, nous transmettre en amont les documents dont vous faites ici lecture et présentation nous permettrait de bien les étudier et de pouvoir ainsi préparer nos interventions.

Chaque année il en va de même, le Président ne souhaite pas changer sa méthode.

M. Leblois fait ensuite lecture de son exposé, mettant en aavant les actions et décisions prises par le Conseil Départemental.

Le compte rendu de ce 1er CDEN, essentiellement axé sur le 2nd degré, sera publié sous peu.

Compte rendu du CDEN « Etat »

Ce CDEN s’est déroulé de 11h20 à 12h20.

Nous avons d’abord lu la déclaration liminaire ci après :

Mme Orlay : Nous avons le potentiel pour pouvoir trouver les réponses

« Comment allons nous faire pour raccrocher les élèves décrocheurs ? » est la question qui doit nous guider.

On doit aussi cibler les endroits qu’il faut aller aider.

FSU : nous sommes revenus sur nos propos liminaires pour insister sur la nécessité de réduire de manière significative le nombre des élèves par classe, de façon à mettre en place les nécessaires remédiations aux élèves en difficultés et notamment les « décrocheurs » mais aussi pour pouvoir lutter le plus efficacement possible contre la Covid 19.

Madame Grizon a ensuite présenté les chiffres du nombres d’élèves scolarisés, relatifs à la rentrée scolaire 2020  : voir ci après quelques unes des diapositives projetées :

Le constat de rentrée est le suivant : une baisse de 2,9 % d’effectifs dans le public ; un prévisionnel de 28.578 élèves pour un réel de 28.372 élèves.

Elle fait le constat d’une baisse en maternelle (3,6%), conforme au plan national.

Les effectifs des élèves en ULIS sont, quant à eux, stables.

135 élèves de 2ans sont scolarisés, soit -70 élèves par rapport à l’année dernière, confirmant ainsi la baisse de la scolarité de ces enfants-là.

9826 élèves de 3 à 6 ans sont scolarisés :

la scolarisation obligatoire à 3 ans ne compense pas la baisse démographique

72 classes dédoublées CP et CE1 en REP et REP+ avec une moyenne en dessous de 12 élèves.

Concernant l’instruction à domicile, le chiffre est, au 10 novembre 2020 de 174 élèves dans le premier degré. Ce chiffre est en hausse depuis 6 ans. (161 en 2019, 90 en 2018, 63 en 2017 scolarisés à domicile, dont 83 élèves d’âge maternelle sur les 174 cette année). La hausse semble bien, en partie, due à l’obligation scolaire à 3 ans

Mme Grizon a rappelé les mesures de cartes scolaires de l’année 2020 (à savoir les communes qui ont connu des suppressions de classes ou des suppressions de dispositifs particuliers et les communes ayant connu des ouvertures)

Carte scolaire à venir : rencontres DSDEN / maires prévues sous forme de réunions en visioconférence (3 ou 4 créneaux prévus contre les 2 réunions en présentiel organisée l’année dernière).

Mme Grizon reste prudente mais il n’y a, a priori, pas de changement dans le calendrier des instances pour la préparation de la rentrée 2021.

Plan bibliothèque :

M. Gauthier a présenté le plan bibliothèques, plan d’implantation ou de redynamisation des lieux de lecture dans les écoles. Plan qui s’adresse particulièrement aux écoles situées en milieu rural (écoles éloignées géographiquement d’une bibliothèque). Dotation de 1500€ pour les écoles retenues leur permettant d’acheter de nouveaux livres (hors manuels scolaires ou séries) pour renouveler leur fond. Cela représente 37 écoles depuis 2018.

Mme Morizio : un lien avec la Bibliothèque Départementale de Prêt a t-il été fait ?

M. Gauthier explique que les écoles retenues se trouvent dans des secteurs où l’on ne trouve pas de bibliothèque municipale, donc pas de possibilité de fond abondé par la BDP.

Remarque : qu’il est loin le temps du bibliobus…

But : les secteurs hors bibliothèques communales avec dotations départementales

Plan Petit déjeuner

Dans le cadre de l’engagement « Garantir au quotidien les besoins fondamentaux des enfants » (directive ministérielle dans le plan de lutte contre la pauvreté), la mise en place de petits déjeuners a été initiée pour deux écoles maternelles de REP de Limoges, à savoir La Bastide et Blanchot.

Mme Morizio : y a t’il des diététiciennes qui ont été sollicitées ?

M. Gauthier indique que sur Limoges, cela a été le cas.

L’Inclusion scolaire

Suite à nos questions, Mme Grizon précise que les AESH collectifs ont un contrat de 24h, les autres de temps partiel avec quotités ajustées

FSU : la plupart des AESH souhaiteraient pouvoir travailler plus, de façon à moins subir ces contrats à temps partiel imposé et très peu rémunérateurs.

Il y a 26 PIAL publics et un privé, construits autour des secteurs de collèges.

Organisation du temps scolaire

Mme Orlay : Des demandes de modification de règlement départemental sont émises. Nous recevons des demandes de collectivités pour ajuster leur organisation

Horaires : qui est compétent pour faire quoi ? Champ de compétence de la commune. Aménagement des horaires c’est avis de la DSEN mais décision du maire.

Mme Orlay définit la ligne d’horizon par cette question : est-ce que la demande sert l’élève ?

FSU : les décisions prises doivent effectivement être faites de façon à satisfaire les besoins de l’élève mais aussi tenir compte de l’avis de l’équipe enseignante.

Rythmes scolaires :

Rentrée 2020 : 82 communes en 4 jours, 58 en 4,5

DDEN

Enfin, dernier point à l’ordre du jour du CDEN, Mme Robert pour les DDEN présente les nouveaux DDEN du département pour l’année scolaire 2020-2021.

Julie Reversat et Fabrice Prémaud, pour le SNUipp-FSU